Tableau, organisation, post-it

Glossaire des termes incontournables quand on crée son entreprise (1/4)

Temps estimé de lecture : 3 min

 

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, on va revenir aux basiques : les termes clés que l’on utilise lors d’une création d’entreprise, ou en tout cas ceux dont vous entendrez forcément parler et qu’il serait bon que vous maitrisiez ;-).

Vous ne vous y retrouvez plus entre le business plan et le business model ? Vous avez besoin de comprendre à quoi sert une étude de marché ? Les acronymes BFR ou B2B sont un mystère pour vous ? C’est par ici que ça se passe !

J’ai découpé le glossaire en 4 articles qui correspondent aux 4 blocs d’étapes de la création d’entreprise (Retrouvez le lien vers les autres articles en bas de cette page).

Termes utilisés dans l’étape 1 : du business model au rétroplanning

 

Le business model

Le business model ou modèle d’affaires définit la façon dont votre entreprise va générer des revenus.

Traditionnellement, les business models que l’on retrouve sont :

  • Celui de l’industrie, qui se rémunère grâce à une production + revente avec marge
  • Celui du commerce, qui se rémunère grâce à de l’achat + revente avec marge.
  • La vente d’un service intellectuel au forfait à l’heure ou à la prestation par exemple est également un exemple de business model (agence de com, médecin, …).
  • On peut aussi y ajouter la rémunération via abonnement : c’est le cas des salles de sport, des forfaits téléphoniques, …
  • Ainsi que la vente d’espaces publicitaires (presse gratuite)

Aujourd’hui, et notamment avec le business via Internet, de nombreux autres business models sont apparus :

  • La rémunération via vente d’espaces publicitaires en ligne (c’est notamment le cas de beaucoup de blogs)
  • Le sponsoring en ligne (notamment via les influenceurs, Instagrammers)
  • Le commissionnement (Blablacar, AirBnB, ….)
  • Le freemium, …

Le business model est bien évidemment une des composantes de votre business plan qui va fortement intéresser vos investisseurs.

 

L’étude de marché

C’est une étape incontournable dans la création d’une entreprise. En effet, la principale cause d’échec (45% tout de même) des entreprises est un manque d’adéquation du produit aux besoins du marché. En faisant une bonne étude de marché, on est déjà sûrs d’éviter cet écueil.

Une étude de marché est composée de plusieurs grandes parties :

Une étude des acteurs en place sur ce marché

  1. Votre concurrence, c’est à dire les acteurs déjà présents sur le marché, leur positionnement et l’offre qu’ils proposent à leurs clients
  2. Les fournisseurs potentiels
  3. Les distributeurs (si vous ne distribuez pas vous-mêmes en direct) : cela peut être des magasins physiques, mais également des market places tels qu’Amazon ou Etsy
  4. Les prescripteurs, c’est à dire les acteurs qui pourraient recommander vos produits/services et ainsi vous créer de la clientèle. En effet, si vous vous lancez dans une activité, vous avez tout intérêt à vous faire connaître auprès de professionnels qui ont des compétences complémentaires et surtout qui ont la même typologie de clientèle. Vous pourrez ainsi recommander/être recommandé. Ex : designer graphique et développeur / naturopathe et magasin bio / …

Une étude de votre clientèle potentielle

  1. Qui sont-ils ?
  2. Combien sont-ils ?
  3. Quelles sont leurs habitudes de consommation
  4. De quoi ont-ils réellement besoin ?
  5. A quel prix sont-ils prêts à acheter un produit déterminé
  6. Où achètent-ils ?

Une étude des opportunités et des menaces sur votre marché

ex : arrivée d’une réglementation qui va changer les règles du jeu sur un marché

Une étude de vos forces et faiblesses sur ce marché

ex : concurrents qui achètent en plus grand volume et arrivent donc à vendre moins cher le même produit que vous

Bref, l’étude de marché vous permettra de connaître votre environnement et les réels besoins de votre client. Et de réadapter votre offre si besoin. Voire… de changer d’idée d’entreprise, de produit ou de service si vous voyez que la clientèle n’est pas au RDV 😉 En bref, c’est un outil d’information et de décision ultra puissant.

 

Le rétroplanning

C’est un calendrier qui aura pour date de fin le lancement de votre entreprise, et vous permettra de lister et prévoir toutes les tâches liées à votre entreprise, qui devront être terminées avant cette date.

 

 

Retrouvez le glossaire des 3 autres grandes étapes :

Termes utilisés dans l’étape 2 : Le business plan

Termes utilisés dans l’étape 3 : Votre positionnement sur le marché

Termes utilisés dans l’étape 4 : Les formalités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *